Séance 7 – Vendredi ou la vie sauvage – La révolte de Vendredi

Objectif : 1/ Analyser la nouvelle relation qui unit Robinson et Vendredi 2/ Comprendre la différence entre civilisation et vie sauvage

Vendredi, en fumant sa pipe, a accidentellement fait exploser la grotte. De ce fait, toute la civilisation mise en place par Robinson dans l’île a été détruite. Une nouvelle vie commence pour Robinson et Vendredi.


Vendredi commença leur nouvelle vie par une longue période de siestes. Il passait des journées entières dans le hamac de lianes tressées qu’il avait tendu entre deux palmiers au bord de la mer. Il bougeait si peu que les oiseaux venaient se poser dans les arbres tout près de lui. Alors il tirait sur eux avec sa sarbacane, et, le soir, il faisait rôtir avec Robinson le produit de cette sorte de chasse, certainement la méthode la plus paresseuse qui existât.

De son côté, Robinson avait commencé à se transformer complètement. Avant il portait des cheveux très courts, presque ras, et au contraire une grande barbe qui lui donnait un air de grand-père. Il coupa sa barbe – qui avait été d’ailleurs déjà abîmée par l’explosion – et il laissa pousser ses cheveux qui formèrent des boucles dorées sur toute sa tête. Du coup il paraissait beaucoup plus jeune, presque le frère de Vendredi. Il n’avait plus du tout la tête d’un gouverneur et encore moins d’un général.

Il regardait faire Vendredi, il l’observait, et il apprenait grâce à lui comment on doit vivre sur une île déserte du Pacifique.

C’est à propos d’un plat cuisiné que pour la première fois Robinson et Vendredi se disputèrent. Autrefois – avant l’explosion – il ne pouvait pas y avoir de dispute entre eux. Robinson était le maître. Vendredi n’avait qu’à obéir. Robinson pouvait réprimander, ou même battre Vendredi. Maintenant, Vendredi était libre. Il était l’égal de Robinson. Aussi ils pouvaient se fâcher l’un contre l’autre.

C’est ce qui arriva lorsque Vendredi prépara dans un grand coquillage une quantité de rondelles de serpent avec une garniture de sauterelles. Depuis plusieurs jours d’ailleurs, il agaçait Robinson. Rien de plus dangereux que l’agacement quand on doit vivre seul avec quelqu’un. Robinson avait eu la veille une indigestion de filets de tortue aux myrtilles. Et voilà que Vendredi lui mettait sous le nez cette fricassée de python et d’insectes ! Robinson eut un haut-le-cœur et envoya d’un coup de pied la grande coquille rouler dans le sable avec son contenu. Vendredi furieux la ramassa et la la brandit à deux mains au-dessus de la tête de Robinson.

Les deux amis allaient-ils se battre ? Non ! Vendredi se sauva.

Deux heures plus tard, Robinson le vit revenir en traînant derrière lui sans douceur une sorte de mannequin. La tête était faite dans une noix de coco, les jambes et les bras dans des tiges de bambou. Surtout, il était habillé avec des vieux vêtements de Robinson, comme un épouvantail à oiseaux. Sur la noix de coco, coiffée d’un chapeau de marin, Vendredi avait dessiné le visage de son ami. Il planta le mannequin debout près de Robinson.

– Je te présente Robinson Crusoé, gouverneur de l’île de Speranza, lui dit-il.

Puis il ramassa la coquille sale et vide qui était toujours là et, avec un rugissement, il la brisa sur la noix de coco qui s’écroula au milieu des tubes de bambou brisés. Ensuite Vendredi éclata de rire, et alla embrasser Robinson. 

Robinson comprit la leçon de cette étrange comédie.

Tout ce que les deux amis auraient pu se faire de mal – les injures, les coups, les colères – ils le faisaient à la copie de l’autre. Entre eux ils n’avaient que des gentillesses.


Quelques pistes de lecture …

1 – Par quelle activité Vendredi et Robinson commencent-ils leur nouvelle vie ?

Vendredi et Robinson commencent leur nouvelle vie par « une longue période de siestes »

Ils ont dressé un hamac entre deux palmiers, au bord de la mer. Robinson s’y prélasse paresseusement.


2 – En quoi Robinson se transforme t-il physiquement ?

Robinson coupe sa barbe et laisse pousser ses cheveux. Il paraît alors beaucoup plus jeune.


3 – À qui Robinson ressemble t-il désormais ?

Désormais, Robinson ressemble au frère de Vendredi. Il ne ressemble plus du tout à un gouverneur et encore moins à un général.


4 – Pourquoi Vendredi et Robinson peuvent-ils maintenant se disputer ?

Vendredi et Robinson peuvent maintenant se disputer car ils ont une relation d’égal à égal : Robinson n’est plus le maître de Vendredi et Vendredi n’est plus le serviteur de Robinson.


5 – Quelle est la cause de leur première dispute ? Qu’invente Vendredi pour éviter toute violence entre eux ?

La cause de leur première dispute est la nourriture peu appétissante préparée par Vendredi – une fricassée de python et d’insectes. Cette nourriture dégoûte Robinson, qui s’énerve contre Vendredi.

Pour éviter toute violence entre eux, Vendredi construit un mannequin de Robinson et se bat avec ce dernier : cela lui évite de se battre avec le véritable Robinson.


6 – Question bilan : qu’est-ce que la civilisation ? Qu’est-ce que la vie sauvage ? La nouvelle vie de Robinson et de Vendredi se rapproche t-elle plutôt de la civilisation ou de la vie sauvage ?

La civilisation, c’est ce qui est civilisé (les villes, les villages, l’activité d’agriculture, les lois, les religions, le travail à horaires fixes, etc)

La vie sauvage, c’est ce qui n’est pas civilisé (la vie dans des forêts, dans des îles désertes, etc)

La nouvelle vie de Robinson et de Vendredi se rapproche plus de la vie sauvage : en effet, alors qu’auparavant Robinson et Vendredi travaillaient toute la journée, ils font à présent de longues siestes au bord de la mer.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.