Conjugaison – Les temps de l’indicatif

Qu’est-ce que l’indicatif ?

L’indicatif est le mode du verbe qui permet de situer les évènements dans le temps avec précision. Il existe huit temps de l’indicatif qui se répartissent en quatre temps simples et quatre temps opposés.

Aux temps simples, le verbe est constitué d’un seul mot et porte les marques régulières de personne.

Aux temps composés, le verbe est formé d’un auxiliaire (être ou avoir) et d’un participe passé. C’est l’auxiliaire qui porte les marques de personne.

Les temps composés expriment une action achevée au moment où se produit l’action au temps simple correspondant.

Il pourra partir en vacances quand la semaine sera finie

Temps simplesTemps composés
présent

je chante
je viens
passé composé

(auxiliaire au présent + participe passé)

j’ai chanté
je suis venu(e)
imparfait

je chantais
il, elle venait
plus-que-parfait

(auxiliaire à l’imparfait + participe passé)

j’avais chanté
il, elle était venu(e)


passé simple

je chantai
ils, elles vinrent
passé antérieur

(auxiliaire au passé simple + participe passé)

j’eus chanté
ils, elles furent venu(e)s
futur simple

je chanterai
ils, elles viendront
futur antérieur

(auxiliaire au futur simple + participe passé)

j’aurai chanté
ils, elles seront venu(e)s

EXERCICE : Dans les phrases suivantes, relevez les verbes conjugués et précisez leur temps

1. Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin (APOLLINAIRE)

2. Si cela se fait, je deviendrai fou (MUSSET)

3. Elle traversa la forêt, dépassa le Haut-Chêne, et atteignit Saint-Gatien (FLAUBERT)

4. Le monde n’a jamais manqué de charlatans (LA FON TAINE)

5. Vous déjeunerez, dînerez, goûterez, souperez avec nous. Le reste de votre journée vous appartiendra ; vous en disposerez à votre profit. (DIDEROT)

6. Lorsque la paix fut revenue, et que le pays eut repris des forces, la ville de Paris décida de restaurer le monument (M. PAGNOL)

7. Le feu avait dévoré le contenu de la grange (H. BAZIN)

8. Quand tu l’auras rendu malade, tu seras bien avancée (M. PROUST)

Cahier Grévisse

Les temps simples

Exercice n°4 p. 82 (présent)

Exercice n°13 p. 84 (futur)

Exercices n°20 et 21 p. 86 (imparfait)

Exercice n°28 p. 88 (passé simple)

Cahier Grévisse

Les temps composés

Exercice n°7 p. 93

Les valeurs des temps

les valeurs du présent

Le présent de l’indicatif peut exprimer :

– une action actuelle, en train de se produire au moment même où l’on parle ; c’est le présent d’énonciation

Tu me railles, tu as raison (MARIVEAUX)


– une action habituelle, valable pour le passé, le présent et l’avenir ; c’est le présent d’habitude

Je dîne tous les soirs à 19h30


– une action passée, même lointaine ; c’est le présent historique ou présent de narration

Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d’une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
  (LA FONTAINE)


– une vérité générale, un proverbe, une maxime ; c’est le présent de vérité générale

Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais (OSCAR WILDE)

La raison du plus fort est toujours la meilleure  (LA FONTAINE)

EXERCICE : dans les phrases suivantes, relevez les verbes conjugués au présent et précisez leur valeur

1. Vaincu et plein de gloire, François Ier rend son royaume florissant malgré ses malheurs ; il transplante en France les beaux-arts, qui étaient en Italie au plus haut point de perfection (VOLTAIRE)

2. Les belles actions cachées sont les plus estimables (PASCAL)

3. Bientôt elle touche à la rive, s’élance à terre, attache sa nacelle au tronc d’un saule, et s’enfonce dans le bois en s’appuyant sur la rame de peuplier qu’elle tenait à la main. Elle passa tout près de moi sans me voir. (CHATEAUBRIAND)

4. Voici la disposition de ma journée : — je me lève, je déjeune, je fais des armes, je sors, je rentre, je dîne, fais quelques visites  (GAUTIER)

5. On sonne, va ouvrir !

les valeurs de L’imparfait

L’imparfait de l’indicatif peut exprimer :

– une action inachevée, qui dure dans le temps ; c’est l’imparfait duratif

Elle demeurait rue de la Pépinière depuis trois ans.


– une action d’arrière-plan ; c’est l‘imparfait d’arrière-plan

Elle traversait les grandes plaines de la Bourgogne quand elle vit au loin approcher l’armée des anglais

 
– une action habituelle, qui se répète, dans le passé ; c’est l’imparfait d’habitude

J’allais au grenier l’après-midi, après la sieste



– une description d’un tableau, d’une scène, d’un personnage ; c’est l’imparfait de description

L’homme marchait assez vite. Cosette le suivait sans peine. Elle ne sentait plus sa fatigue (HUGO)


– une action qui a lieu à un moment précis du passé ; c’est l‘imparfait historique

En 1815, Napoléon partait pour Sainte-Hélène ; il y mourait en 1821

EXERCICE : dans les phrases suivantes, relevez les verbes conjugués à l’imparfait et précisez leur valeur


1. Il y passait toutes ses journées. Il y entrait à huit heures du matin, y restait jusqu’à midi, venait déjeuner, y retournait aussitôt et y demeurait jusqu’à sept ou huit heures du soir. (MAETERLINCK)

2. En 1855, la guerre d’Italie mettait aux prises la France et l’Autriche (A. FRANCE)

3. Les traits de son visage, impassible autant que celui de Talleyrand, paraissaient avoir
été réalisés en bronze. Jaunes comme ceux d’une fouine, ses petits yeux n’avaient presque point de cils et craignaient la lumière. (BALZAC)

lES VALEURS DU PASSé COMPOSé

Le passé composé, plus familier que le passé simple, exprime la plupart du temps une action entièrement accomplie (il s’est levé à huit heures ce matin), mais peut aussi exprimer :


– une antériorité (en subordonnée) par rapport à un présent

Quand il a fini son travail, il écoute de la musique

– une action souvent constatée, présentée comme vérité générale

La discorde a toujours régné dans l’univers

– une action future proche, présentée comme déjà accomplie

Attends-moi deux minutes : j’ai bientôt fini ce travail
EXERCICE : dans les phrases suivantes, relevez les verbes conjugués au passé composé et précisez leur valeur

1. Le monde n’a jamais manqué de charlatans (La Fontaine)

2. Il a cuisiné un carrot cake.

3. Une fois qu’elle est rentrée du collège, elle se détend un peu.

4. J’ai bientôt terminé l’exercice, enfin !

lA VALEUR DU futur simple

Le futur simple exprime avant tout une action à venir, proche ou lointaine :

Moi aussi, je regarderai les étoiles (Saint Exupéry)

lA valeur du passé simple

Le passé simple exprime une action complètement achevée, à un moment déterminé du passé, d’où son emploi fréquent dans la narration.

Il tonna toute la nuit. Le tonnerre gronda vraiment, sans se ménager (H. Bosco)

lA VALEUR DU passé antérieur

Le passé antérieur exprime, dans une subordonnée, une action passée et antérieure à une action passée dont le verbe est au passé simple.

Quand il eut soufflé la bougie, tout changea (J. GRACQ)

lA VALEUR DU plus-que-parfait

Le plus-que-parfait exprime une action entièrement accomplie, antérieure à une autre action passée, généralement à l’imparfait.

Il avait plu de nouveau ; les branches larmoyaient encore (A. GIDE)

lES VALEURs DU futur antérieur

Le futur antérieur peut exprimer :

– une action future (dans une subordonnée) et antérieure à une autre action future dont le verbe est au futur simple.

Quand j’aurai terminé avec lui, je serai à vos ordres (MERIMEE)


– un fait futur considéré déjà comme accompli

J’aurai fini dans un petit quart d’heure (J. ROMAINS)

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.