SÉANCE inaugurale – CULTURE cinématographique – Your name, de tokyo à itomori : présentation de l’oeuvre

Objectifs : 1/ Je découvre le principe de l’échange des corps 2/ Je prends en compte l’existence de deux Japons (traditionnel et moderne)

Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo. A travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité… Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau de la jeune fille.

Les récits dans lesquels des personnages échangent leurs corps existent depuis très longtemps déjà. C’est une histoire reprise dans beaucoup de romans, de mangas. Par ailleurs, la première histoire de ce genre est apparue il y a presque 1000 ans dans la littérature japonaise.
Makoto Shintaï
Réalisateur de Your Name

A travers ces deux personnages qui échangent leurs corps, le film narre donc le quotidien de deux Japons qui semblent peu se connaître et ne plus se rencontrer. La ville ne vit plus avec la nostalgie de la campagne. Il s’agit plutôt de deux réalités qui coexistent. La ville, c’est le lieu de la modernité. La campagne, c’est le lieu où persiste le temple, les rites et l’artisanat mais aussi les kamis (dieux japonais) : c’est un espace mystique.

Mitsuha Miyamizu (宮水 三葉)

Lycéenne de 17 ans, elle vit dans la petite ville rurale d’Itomori, et elle est membre de la famille Miyamizu. Son rêve est cependant de vivre à Tokyo.

Itomori (糸守)

Itomori est une ville fictive inspirée de la ville de Hida Furukawa située dans la préfecture de Gifu. C’est une petite ville paisible, cerclée de montagnes, et construite autour d’un lac. Elle a été fondée en 443, et le lac a été formé après que la comète Tiamat s’est écrasée dans la ville, 1200 ans avant les évènements du film. On y trouve des maisons traditionnelles, un temple shintoïste (nommé temple Miyamizu), ainsi que du très bon saké.

La famille Miyamizu ( 宮水) : une famille traditionnelle ancrée dans un Japon rural

Les Miyamizu sont une famille traditionnelle japonaise, gardienne du temple shintoïste qui protège Itomori (le nom Itomori est écrit avec deux kanji qui signifient « fil » et « garder/protéger »). Le chef de famille est Hitoha Miyamizu, grand-mère de Mitsuha : prêtresse shintô, c’est une femme aux idées conservatrices ; après la mort de sa fille (mère de Mitsuha), elle n’a pas pardonné à son gendre de s’être détourné du sanctuaire pour faire de la politique, et s’est chargée elle-même de l’éducation de Mitsuha et de sa sœur.

Demeure des Miyamizu
Mitsuha avec son père (dans son costume de prête shintô) et sa mère
Entrée du temple Miyamizu

Taki Tachibana (立花 瀧 )

Lycéen de 17 ans, il a le mode de vie effréné d’un jeune tokyoïte. Très bon dessinateur, il rêve de devenir architecte. Grâce à l’échange de corps, il découvre un autre mode de vie, dans un autre Japon.

Tokyo (東京)

Anciennement nommée Edo, Tokyo est la ville la plus peuplée du Japon (plus de dix millions d’habitants) Le film montre surtout le quartier de Shinjuku, l’un des plus animés de Tokyo : centre d’affaires à l’architecture moderne, il comporte de nombreux gratte-ciels et grands magasins.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.