Séance 3 – Culture littéraire – Cosmogonies – Le déluge

Objectif : je lis et je compare plusieurs récits du déluge

extrait du livre de la genèse

Dieu décide d’en finir avec l’humanité

Quand les hommes commencèrent à se multiplier sur la terre et que des filles leur naquirent, les habitants du ciel constatèrent que ces filles étaient bien jolies, et ils en choisirent pour les épouser. Alors le Seigneur se dit : « Je ne peux pas laisser les hommes profiter indéfiniment du souffle de vie que je leur ai donné ; ils ne sont après tout que des êtres mortels. Désormais ils ne vivront pas plus de cent vingt ans. » C’était l’époque où il y avait des géants sur la terre — il en resta même plus tard —. Ceux-ci étaient les héros de l’Antiquité, aux noms célèbres ; ils étaient nés de l’union des habitants du ciel avec les filles des hommes. 

Le Seigneur vit que les hommes étaient de plus en plus malfaisants dans le monde, et que les penchants de leur cœur les portaient de façon constante et radicale vers le mal. Il en fut attristé et regretta d’avoir fait des hommes sur la terre. Il se dit : « Il faut que je balaye de la terre les hommes que j’ai créés, et même les animaux, grands ou petits, et les oiseaux. Je regrette vraiment de les avoir faits. » 

Mais Noé bénéficiait de la bienveillance du Seigneur.

Quelques pistes de lecture …

1 – Pourquoi Dieu décide t-il d’en finir avec l’humanité ?

Dieu décide d’épargner noé

Noé était un homme droit, fidèle à Dieu ; il vivait en communion avec Dieu. Mais aux yeux de Dieu, l’humanité était pourrie : partout ce n’était que violence. Il dit alors à Noé : « J’ai décidé d’en finir avec tous les humains. Par leur faute le monde est en effet rempli de violence ; je vais les supprimer de la terre. 

Construis-toi une arche, une sorte de grand bateau en bois de cyprès ; tu l’aménageras en nombreux compartiments, et tu l’enduiras de poix à l’intérieur et à l’extérieur. 

Voici comment tu la feras : elle devra avoir cent cinquante mètres de long, vingt-cinq de large et quinze de haut. Tu la muniras d’un toit, et tu laisseras l’espace d’un avant-bras entre le toit et le haut des côtés. Sur un côté tu ménageras une porte. Enfin tu disposeras l’arche en trois étages. 

Quant à moi, je vais provoquer une grande inondation, pour anéantir tout ce qui vit. Tout ce qui se trouve sur la terre expirera. Mais je prends l’engagement de t’épargner. Tu vas entrer dans l’arche, avec ta femme, tes fils et tes belles-filles. 

Tu devras y faire entrer aussi un couple de chaque espèce vivante, un mâle et une femelle, pour les conserver en vie avec toi. Un couple de chaque espèce animale, oiseaux, grands ou petits animaux, arrivera auprès de toi pour avoir la vie sauve. Procure-toi donc toutes sortes de vivres, fais-en des provisions, pour que vous ayez de quoi manger, eux et toi. » 

C’est ce que fit Noé ; il exécuta tout ce que le Seigneur lui avait ordonné. 

2 – Pourquoi Dieu décide t-il d’épargner Noé ? Qu’est-ce qu’il lui demande de faire ?

La grande inondation

L’année où Noé eut six cents ans, il se mit à pleuvoir sur la terre ; la pluie allait durer quarante jours et quarante nuits. 

C’est ce jour-là que Noé entra dans l’arche avec sa femme, ses fils et ses trois belles-filles, et avec toutes les espèces d’animaux sauvages ou domestiques, de petites bêtes, d’oiseaux et d’insectes. Des couples de toutes les espèces vivantes arrivèrent ainsi à l’arche auprès de Noé. Un mâle et une femelle de chaque espèce y entrèrent, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Puis le Seigneur ferma la porte derrière Noé. 

La grande inondation dura quarante jours sur la terre. Quand le niveau de l’eau monta, l’arche fut soulevée au-dessus du sol et se mit à flotter. Puis le niveau monta de plus en plus et l’arche partit à la dérive sur l’eau. Le niveau monta toujours plus, jusqu’à ce que les plus hautes montagnes qui existent soient entièrement recouvertes. L’eau monta finalement jusqu’à plus de sept mètres au-dessus des sommets. 

Tout ce qui vivait et se mouvait sur la terre expira : les oiseaux, le bétail, les animaux sauvages, les bestioles qui grouillent sur la terre, et aussi les humains. Sur l’ensemble de la terre ferme, tout ce qui possédait un souffle de vie mourut. Seul Noé survécut et, avec lui, ceux qui étaient dans l’arche. 

3 – Qu’est-ce qu’un déluge ? Qui sera sauvé du déluge ?

noé sort de l’arche

Puis Dieu pensa à Noé et à tous les animaux, sauvages et domestiques, qui se trouvaient avec lui dans l’arche. Il fit souffler un vent sur la terre, et le niveau de l’eau commença de baisser. Les sources des eaux souterraines et les vannes du ciel se fermèrent. La pluie cessa de tomber. Les eaux se retirèrent progressivement de la terre. Ainsi, cent cinquante jours après le début de l’inondation, le niveau de l’eau se mit à baisser et l’arche s’échoua dans le massif de l’Ararat. 

Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre qu’il avait ménagée dans l’arche. Puis Noé laissa partir une colombe, pour voir si le niveau de l’eau avait baissé. Mais elle ne trouva aucun endroit où se percher, car l’eau couvrait encore toute la terre ; elle revint donc à l’arche, auprès de Noé. Celui-ci tendit la main, prit la colombe et la ramena dans l’arche. 

ll attendit une semaine et la laissa de nouveau partir. La colombe revint auprès de lui vers le soir ; elle tenait dans son bec une jeune feuille d’olivier. Alors Noé sut que le niveau de l’eau avait baissé sur la terre. 

Il attendit encore une semaine et laissa partir la colombe, mais celle-ci ne revint pas. 

Noé sortit donc de l’arche, avec sa femme, ses fils et ses belles-filles. Puis sortirent aussi, par familles, tous les animaux, avec les oiseaux et les petites bêtes qui se meuvent au ras du sol.

Noé bâtit un autel qu’il consacra au Seigneur. Parmi les grands animaux et les oiseaux, il prit une bête de chaque espèce considérée comme pure et les offrit au Seigneur sur l’autel en sacrifice entièrement consumé par le feu. 

Le Seigneur respira l’odeur apaisante de ce sacrifice et il se dit : « Désormais je renonce à maudire le sol à cause des êtres humains. C’est vrai, dès leur jeunesse ils n’ont au cœur que de mauvais penchants. Mais je renonce désormais à détruire tout ce qui vit comme je viens de le faire. 

Tant que la terre durera, semailles et moissons, chaleur et froidure, été et hiver, jour et nuit ne cesseront jamais. »

4 – Comment Noé apprend t-il que l’eau ne recouvre plus toute la terre ? De quelle manière marque t-il sa reconnaissance envers Dieu ?

Ici raconté dans la Bible, le mythe du Déluge est présent dans de nombreuses cultures. Chez les Anciens Grecs, on peut ainsi évoquer l’Atlantide : il s’agit d’une île qui fut jadis construite en l’honneur de Poséidon et sur laquelle se trouve une cité riche à l’architecture futuriste.

Travail d’écriture

Consigne

Imaginez que vous découvrez une ville engloutie par le Déluge. Racontez vos impressions à la vue d’un monde submergé par les eaux. Décrivez tout ce que vous voyez.

Ville détruite temples à l’abandon larges rues désertes sirènes méduses squelettes cimetière marin corail pieuvres requins crabes vaisseaux marchands algues géantes chevaux marins

Critères de réussite

  1. Écrire au moins 15 lignes
  2. Utiliser l’imparfait
  3. Reprendre le vocabulaire du texte
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.