Le sens des mots : sens propre, sens figuré, synonymes, antonymes (Séance du jeudi 28 mai)

Objectifs : 1/ Je sais faire la différence entre le sens propre et le sens figure 2 / Je repère les synonymes et les antonymes

I – sens propre et sens figuré

Une langue n’a jamais autant de mots que ceux qui la parlent peuvent avoir d’idées : on est souvent obligé de se servir d’un même mot pour exprimer des idées quelque peu différentes.

Fleur des champs

Marbre froid

Le pain nourrit le corps

Mourir à la fleur de l’âge

Accueil froid

La lecture nourrit l’esprit

Les mêmes mots figurent dans ces phrases en regard, mais avec des significations différentes : une fleur des champs, le froid du marbre, etc., représentent des idées qui tombent sous nos sens : nous pouvons voir une fleur, sentir le froid, ce qui n’a pas lieu pour les phrases de la seconde colonne. Dans le premier cas, les mots (fleur, froid, nourrit) ont leur signification primitive, pour laquelle ils ont été inventés : ces mots sont employés au propre. Dans le second cas, ils ont une signification détournée, empruntée : ils sont employés au figuré. Les expressions figurées enrichissent une langue, puisqu’elles multiplient l’usage d’un même mot.

Dans les expressions suivantes, les noms en italique ont une signification propre. Vous emploierez chacun d’eux au figuré dans de petites phrases de votre invention.

Le fruit d’un arbre. La douceur du miel.
La sécheresse de la terre..
La pureté de l’eau.
L’amertume du café. Le feu de la cheminée.
Flora a répondu …
L’amertume de la vie laisse à désirer.
Tu récoltes le fruit de tes erreurs.
La douceur de ton âme me laisse sans voix .
Dyna a répondu …
Le fruit de ma persévérance.
La douceur d’un câlin.
Apres un coup de soleil, j’ai une sécheresse de la peau.
Cette épreuve a comme un goût d’amertume.
Je suis en feu aujourd’hui, j’ai une pêche d’enfer.
 

II – SynonymeS

On appelle synonymes des mots qui ont la même classe grammaticale et une même signification ou du moins une signification très proche. Les synonymes peuvent exprimer différentes nuances d’une même idée.

Hameau, village, bourg
Quelques maisons rustiques élevées les unes près des autres constituent un hameau ; ajoutez-y plus de maisons, vous aurez un village ; faites-y tenir quelques commerces et vous aurez un bourg.

Gourmand, goulu, glouton
Le gourmand aime manger et faire bonne chère. Le goulu mange si avidement, qu’il avale plutôt qu’il ne mange : on dit de lui qu’il se bâfre de nourriture. Le glouton est encore pire : il avale les morceaux avec tant de voracité, qu’il ne mange pas, mais engloutit.
Faites des phrases en utilisant ces synonymes
Tiago a répondu …
Je ne fait que grignoter entre les repas : ma mère m’appelle toujours le glouton.
Mon père est gourmand : il aime le gâteau au chocolat.
Mon grand père, on le surnomme goulu parce qu’il mange trop vite . 
 
Ancêtres, aïeux, pères
Ces expressions s’appliquent en général aux personnes qui ont précédé le temps nous vivons. Elles diffèrent en ce qu’il existe entre elles une gradation d’ancienneté ; on dit : nos ancêtres, en parlant des temps les plus reculés ; nos aïeux, en parlant des temps qui ont devancé celui de nos pères ; et nos pères, pour désigner le siècle qui a immédiatement précédé le nôtre.

Faites des phrases en utilisant ces synonymes
Flora a répondu …
Le présent nous appartient
Le passé appartient à nos pères
Avant eux c’était nos aïeux
Et bien avant eux c’était nos ancêtres. 
Dyna a répondu …
Nos ancêtres se sont nourris en chassant le mammouth, nos aïeux se sont nourris en cultivant les terres et en élevant leur propre viande. Depuis nos pères nous avons les supermarchés pour nous nourrir plus facilement.
 
Djahid a répondu …
Nos ancêtres avaient créé cette maison, nos aïeux l’ont rénovée et nos pères nous l’ont donnée.

Différend, dispute, querelle, rixe
Ces quatre mots ont rapport à une même idée générale, mais avec des différences sensibles dans les idées accessoires. Deux personnes ne sont pas d’accord sur un point d’intérêt, voilà un différend. Chacune soutient vivement ce qu’elle croit être son droit, voilà une dispute. Les deux partis s’échauffent; la dispute s’anime et dégénère en querelle. Si la querelle a lieu entre gens grossiers et brutaux, on en vient aux coups : voilà une rixe.

Ainsi le différend mène à la dispute, la dispute à la querelle, la querelle à la rixe. Dispute est donc plus que différend, querelle plus que dispute, et rixe plus que querelle.

Faites des phrases en utilisant ces synonymes
Djahid a répondu …
Ces deux personnes ont un différend : ils ne sont pas d’accord.
Don Gomès et Don Diègue se disputent, et commencent à parler fort et grossièrement : ça devient une querelle. Puis il se battent : ça devient une rixe .
Ajoutez des synonymes à chacun des termes suivants :

Tristesse, maison, politesse
Djahid a répondu …

Tristesse : chagrin
Maison : demeure , logis
Politesse : civilité courtoisie 
 

III – antonymeS

On appelle antonymes des mots qui ont la même classe grammaticale et un sens opposé.

Indiquez les contraires des mots suivants :

Joyeux, clarté, imbécile, campagnard, nomade, modeste
Dyna a répondu …
Triste, obscurité, intelligent, urbain, casanier, bourgeois.
 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.