Exercice d’entraînement au brevet – Rédaction sur un souvenir d’enfance

Objectif : je m’exerce à la rédaction

Sujet de rédaction

Extrait d’histoire de ma vie de george sand (1854)

Dans le chapitre XI de Histoire de ma vie, George Sand évoque les premières années de son enfance. En compagnie de sa mère, elle se rendait fréquemment chez un oncle et une tante qui habitaient à Chaillot, qui était alors un village près de Paris. Elle y retrouvait Clotilde, une cousine de son âge.

     Je ne crois pas avoir revu cette maison de Chaillot depuis 1808, car, après le voyage d’Espagne, je n’ai plus quitté Nohant (1) jusqu’après l’époque où mon oncle vendit à l’Etat sa petite propriété, qui se trouvait sur l’emplacement destiné au palais du roi de Rome (2). Que je me trompe ou non, je placerai ici ce que j’ai à dire de cette maison, qui était alors une véritable maison de campagne, Chaillot n’étant point bâti comme il l’est aujourd’hui.

     C’était l’habitation la plus modeste du monde, je le comprends aujourd’hui que les objets restés dans ma mémoire m’apparaissent avec leur valeur véritable. Mais à l’âge que j’avais alors c’était un paradis. Je pourrais dessiner le plan du local et celui du jardin tant ils me sont restés présents. 

     Le jardin était un carré long, fort petit en réalité, mais qui me semblait immense, quoique j’en fisse le tour deux cents fois par jour. Il était régulièrement dessiné à la mode d’autrefois ; il y avait des fleurs et des légumes ; pas la moindre vue car il était tout entouré de murs ; mais il y avait au fond une terrasse sablée à laquelle on montait par des marches en pierre, avec un grand vase de terre cuite classiquement bête de chaque côté, et c’était sur cette terrasse, lieu idéal pour moi, que se passaient nos grands jeux de bataille, de fuite et de poursuite.

     C’est là aussi que j’ai vu des papillons pour la première fois et de grandes fleurs de tournesol qui me paraissaient avoir cent pieds de haut. Un jour, nous fûmes interrompues dans nos jeux par une grande rumeur au-dehors. On criait Vive l’empereur (3), on marchait à pas précipités, on s’éloignait et les cris continuaient toujours. L’empereur passait en effet à quelque distance et nous entendions le trot des chevaux et l’émotion de la foule. Nous ne pouvions pas voir à travers le mur, mais ce fut bien beau dans mon imagination, je m’en souviens, et nous criâmes de toutes nos forces : Vive l’empereur ! transportées d’un enthousiasme sympathique.

                         
(1) Village du Berry où George Sand a passé son enfance et une partie importante de sa vie
(2) Le fils de l’empereur Napoléon Ier
(3) L’empereur Napoléon Ier

Consignes

Vous racontez à votre tour un épisode de votre vie. Vous évoquez un lieu que vous avez connu lorsque vous étiez très jeune et expliquez pourquoi vous en conservez des souvenirs heureux.

POUR VOUS AIDER :
Introduction :Vous deviez situer l’époque, votre âge approximatif, apporter des précisions sur le contexte ( vacances, souvenir familial, particularité du lieu qui vous a tant marqué…)

1) Vous devez décrire le lieu qui vous a marqué pendant votre enfance : couleurs, senteurs, proportions, situation, architecture …

Certains détails vous auront échappé et d’autres seront encore très précis dans votre mémoire parce qu’ils auront marqué particulièrement votre enfance. C’est sur ceux-là qu’il faut insister.

Les personnes n’auront que peu d’importance puisque l’intérêt du sujet est la description du lieu. Elles pourront à la limite n’être que des éléments du décor.

Tout doit être décrit à  » dimension d’enfant « . Donc, respecter les proportions parfois très différentes, comme  » les tournesols  » qui paraissent immenses à George Sand enfant dans le texte.

La description du lieu doit être associée à l’évocation d’un sentiment de bonheur, de « paradis perdu ».

2) Vous devez ensuite expliquer pourquoi, aujourd’hui, ce souvenir vous rend nostalgique.


Par exemple, la description du lieu vous procure de la joie car vous pensez à des moments de bonheur que vous avez peut être partagés avec des personnes aimées que vous ne voyez plus.

Vous avez l’idée d’un temps d’innocence et de pureté.

Vous en éprouvez de la nostalgie.

Conclusion :Vous pouvez finir votre devoir sur une réflexion à propos de la fuite du temps, de la nostalgie, du regret que vos avez du temps de votre enfance, etc.

Djahid a écrit …

Je me souviens que j’avais entre 3 et 8 ans, lorsque nous allions avec mes parents en vacances à Saint-Raphaël, qui est situé dans le sud de la France.

Cet endroit, dans mes souvenirs, est comme un paradis : il y avait la mer, la plage, le soleil. Je ressens encore le sable chaud sous mes pieds ainsi que l’odeur de la lavande .

Nous louions un appartement qui était assez petit , mais qui me paraissait être un château . Il se situait en hauteur dans la montagne. Quand j’allais sur la terrasse les couleurs de cette vue m’éblouissaient : le vert des arbres et de la montagne, l’ocre du bâtiment , le bleu du ciel et de la mer mais surtout le rouge des roches de l’Estérel.

Le soir , il faisait chaud, j’attendais impatiemment d’aller à la salle de jeux où il y avait des jeux d’arcade . Dans mes souvenirs , les machines étaient gigantesques, la musique très forte et les bruits des machines me donnait l’impression de rêver.

Aujourd’hui , cet endroit n’existe plus c’est pour cela que se souvenir me rend nostalgique . Je regrette de ne pas avoir passé plus de temps là-bas avant que le lieu soit détruit, de ne pas pouvoir y retourner et me rappeler les sensations de mon enfance.

Myriem a écrit …

Lorsque j’avais entre six et neuf ans, pendant les vacances d’été, ma famille et moi, avons pris l’avion en direction d’une destination que je ne connaissais pas auparavant: Punta Cana, une ville située en République Dominicaine.

Le voyage me paraissait atrocement long, et j’ai toujours eu une peur extrême de l’avion; mais lors de mon arrivée j’ai remarqué la beauté fulgurante de cette île: les palmiers immenses d’un vert intense, le bleu du ciel et le soleil qui réchauffait mon visage. Je ressens encore l’humidité et la chaleur de l’endroit qui me procure énormément de bonheur.

Nous étions placés dans un hôtel énorme avec d’innombrables pièces, qui dans mes souvenirs me paraissait être un palace. Cet hôtel était situé au bord de la mer et j’ai encore ce sentiment de bien-être lorsque je vous fais part de mes souvenirs. Il y avait toujours cette petite brise qui rafraichissait mon corps et qui faisait voltiger mes cheveux ; et cette odeur de mer que je détestais tant et que j’adore aujourd’hui.

Un beau jour, nous sommes allés sur la plage, plus précisément sur un ponton très étendu. Nous étions à cet endroit pour vivre un moment inoubliable: nous avons nagé avec les dauphins !

C’était tout simplement incroyable d’avoir pu les voir d’aussi près et de danser avec eux, mais je regrette de ne pas avoir plus profité de cet instant car j’étais terrorisée à l’idée de m’approcher d’eux.

C’était inimaginable à mes yeux; il y avait cette fraicheur de l’eau et ces dauphins en face de moi qui avaient un aspect effrayant et adorable en même temps. Leurs peaux étaient aussi lisses que de la soie et leurs sifflements aussi assourdissants qu’une alarme. J’avais l’impression de rêver.

Maintenant, ces souvenirs me rendent nostalgiques car je regrette de ne pas avoir été plus à l’aise et d’avoir concentré ces moments sur la peur, j’aurais aimé plus profiter de ces instants. Je sais que je ne pourrais plus y retourner et cela m’attriste de me dire que je ne pourrai plus ressentir ces sensations qui ont marqué mon enfance.

Soha a écrit …

Je me souviens, alors que je n’avais qu’entre cinq et sept ans, pendant les vacances d’été, ma
famille et moi avons pris l’avion un matin. Je ne me rappelle pas de tous les détails, mais c’est un des plus beaux voyages que j’ai pu faire dans mon enfance.

Nous avons pris l’avion et nous sommes allés en direction de l’Afrique plus précisément au Cap Vert. Je me rappelle que mes parents avaient pris des jouets pour nous distraire mon frère et moi car le voyage était vraiment très long.

Lorsque nous sommes arrivés sur une des îles du Cap Vert, je crois qu’elle se nommait Santiago. Je fus marquée par la beauté et par toutes les odeurs que dégageait le paysage. Puis nous sommes allés dans une voiture pour rejoindre une grande maison, qui je crois appartenait à mon grand-père.

Quand nous sommes arrivés devant cette immense maison je contemplais avec attention la splendeur des bâtiments. Ils étaient de toutes les couleurs : il y en avait des jaunes, des bleus, des verts…

Le lendemain, nous sommes allés à la plage, quand nous sommes arrivés. J’étais assez perturbée par la couleur du sable : il était noir, un noir très vif et pur. Je n’avais jamais vu une telle chose, je pense que c’est une des choses qui m’a le plus marqué dans ce voyage. Au début j’étais assez hésitante car je ne comprenais pas pourquoi le sable était de cette couleur, mais si je me souviens bien, je n’ai pas pu résister à la tentation de marcher et toucher ce sable qui était une découverte pour moi.

Nous avons attendu avec impatience le coucher du soleil, il était vraiment magnifique. C’est le plus beau coucher du soleil de toute ma vie, il y avait un contraste de rose et violet ainsi que du jaune et du bleu et je ressens encore la joie que j’ai pu éprouver en regardant ce coucher du soleil.

Quand j’ai vu mon grand-père aller se baigner dans la mer, je crois que je l’ai suivi, et quand je suis arrivée au bord de l’eau il y avait tout plein de petits poissons de différentes couleurs. J’ai mis mes petits pieds dans l’eau et les poissons me chatouillaient en me frôlant : cela m’a fait beaucoup rigoler et j’ai aussi pu apercevoir trois petites tortues très mignonnes.

Tous ses souvenirs me rendent nostalgiques et m’attristent car j’ai passé de merveilleux moment dans cette maison et aux abords de cette plage. Et je ne peux y retourner à cause des circonstances actuelles je ne pourrai peut-être jamais réapprécier les petits bonheurs du Cap-Vert. Les bonheurs qui ont marqué mon enfance, ceux qui remontent à il y a environ 6 ans.
 

Océane Q. a écrit …

Je vais vous raconter mon souvenir inoubliable de lorsque j’étais petite. Je devais avoir entre cinq et sept ans. Je me souviens que j’étais partie en vacances aux Sables d’Olonne qui est située à l’ouest de la France, sur l’océan atlantique.

Dans mes souvenirs, ce bel endroit était inimaginable : la plage me paraissait très étendue, je ressens encore la chaleur du soleil me réchauffer mon petit corps, le sable brulant me transperçait mes petits petons et l’odeur de la mer me revient dans mon nez.

Nous avions un appartement qui était assez petit, mais qui me semblait gigantesque comme une forteresse. L’appartement projetait sur une vue incroyablement belle, on y voyait des palmiers sacrements hauts et la mer était si bleue, comme le ciel. On entendait les bruis des vagues qui faisaient un son doux et apaisant, cela me donnait l’impression de rêver. 

Dans la ville, il y avait un homme qui avait gagné une grande somme d’argent au loto et avait construit une sorte de parc qui me semblait énorme, avec une multitude de jeux gonflables ainsi que des jeux d’eau. 

Chaque soir, en rentrant de la plage, on allait, ma sœur et moi jouer aux jeux gonflables et mes parents nous regardaient. Je m’apprêtais à faire un jeu dans l’eau qui consistait à être enfermée dans une bulle transparente. Il fallait être debout dans la bulle et marcher sur l’eau le plus vite possible. Cela avait l’air assez difficile et à la fois drôle car on pouvait tomber, faire des roulades… 

Sauf que j’avais eu peur, car je pensais que je pouvais tomber dans l’eau, être mouillée et être coincée dans la bulle transparente. Ma mère me rassurait mais j’avais vraiment peur donc je ne l’avais pas fait et je regrette vraiment car cela aurait pu faire un beau et drôle souvenir, mais la peur a été plus forte que mon envie. 

Cet endroit me rend nostalgique, car on y allait souvent avec mes parents et ma sœur, c’était de supers moments de détente et de rigolade avec ma sœur. Mais malheureusement les jeux gonflables et d’eau ont été enlevés et je regrette de n’avoir pas plus profité et surtout d’avoir eu peur. 
Je sais que je ne pourrai pas y retourner, et cela me rend triste de me dire que je ne pourrai plus ressentir ces sentiments qui ont marqué mon enfance.

Naomi a écrit …

C’était il y a 2 ans, j’avais 11 ans. J’étais en classe de CM2 à l’école « Le Notre ». Et pour finir cette merveilleuse année de CM2 en beauté, les maîtres et maîtresses nous avaient préparé un beau voyage au bord de la mer, une « classe de mer ». C’était un lundi, on avait tous préparé nos valises. Elèves comme professeurs étaient pressés. Pour voyager sans complications on avait pris un car scolaire. C’était le voyage le plus long et ennuyant de ma vie ( 6h). A la fin du voyage, j’étais excitée de savoir où on était car à ce moment là je ne savais toujours pas où notre voyage allait se passer et je l’ai su très rapidement. On était arrivé en Normandie à Honfleur. C’était et c’est toujours une ville magnifique et très touristique.

On a commencé par découvrir l’endroit où on allait passé la moitié de notre voyage (la maison). On était dans une grande maison avec trois étages. On était mélangés avec une autre classe de CM2. À chaque étage, il y avait deux animateurs qui étaient là pour nous surveiller et à chaque étage il y avait 7 chambres pour 4 ou 5 élèves maximum. Je pourrais toujours me rappeler d’une odeur de fruits rouges dans les chambres. On avait la vue sur la mer et le coucher de soleil. Après notre arrivée, on s’est tout de suite mis à l’aise. Pour les déjeuner et dîner, un chef était à notre disposition, il nous préparait des hamburgers, des pâtes à la bolognaise, des soupes, des pâtes au saumon… 

Dans mes souvenirs on se couchait et se réveillait à une heure précise. Le matin on prenait un petit déjeuner équilibré pour bien attaquer la journée. Le premier jour on s’était présentés tous pour ne pas se perdre, on s’était promené dans la ville. Je me souviens qu’on avait découvert les anciennes maisons appelées chaumières qui avaient des planches en bois sur les murs. Je ressens toujours la douceur et la délicatesse de la pluie qui tombait sur mon visage. Le deuxième jour, j’ai découvert la douceur du sable et de l’eau à la plage, c’etait une journée rayonnante : le moment où on a appris à faire du cerf volant et du char à voile était merveilleux . Ce sont des activités qui m’ont beaucoup amusé et qui m’ont beaucoup appris des choses. 

Pendant les fins d’après-midi, un monsieur venait nous apprendre la beauté de la mer, les crustacés qui vivaient sous nos pieds et l’importance de ces créatures. Le reste de la semaine, nous avons appris à mieux être respectueux et sage envers la nature. Le samedi qui suivait, nous sommes partis au musée du débarquement pour apprendre la vie de la Normandie, la guerre, les débarquements… Et le dernier jour était un jours de fête, on a préparé une boum pour finir ce voyage en beauté.

Le jour du départ était nostalgique car j’avais peur de ne plus avoir un bon souvenirs de se voyage et de ne plus ressentir la joie et la beauté de cette ville.

Anaïs O. a écrit …

C’est un mois de juillet que lors de mes 6 ou 7 ans , je suis partie au Sri Lanka (une île près de l’Inde), pour le mariage de mon oncle et de sa femme. C’était mon tout premier voyage alors vous vous doutez qu’il m’a fortement marqué.

C’est vraiment une île sublime et paradisiaque. Je me rappelle avoir logé dans une grande maison blanche digne des plus belles villas, nous avions même un cuisinier qui nous faisait des plats originaires de cette île je me souviens qu’à l’époque je ne parlais pas bien anglais et que lorsque je voulais lui demander quelque chose je le mimais (je vous laisse imaginer mon cousin et moi essayant de mimer une personne mangeant une pastèque !). Il suffisait d’ouvrir une simple porte pour accéder à une immense plage dont la mer semblait s’étendre à perte de vue. Un jour nous y sommes allés c’est même là où j’ai appris à nager sans bouée, c’est là où j’ai réellement aimé nager.
Un jour nous avons même vu une tortue elle me semblait énorme je crois bien qu’elle faisait même le triple de ma taille (enfin c’est comme cela que je la voyais à l’époque). Bien que toutes mes péripéties m’aient marquée ce qui m’a le plus marquée c’était le mariage, mon oncle et sa femme se sont mariés au bord de la plage face au couché de soleil, ses rayons rendaient légèrement orange l’eau je ne saurais vous décrire la scène tellement elle était magique.

Lorsque j’y repense cela me rend nostalgique. Il m’évoque tant de joie que rien que le fait de m’en souvenir me plonge dans une totale euphorie. Que j’aimerais y retourner !

Alexis a écrit …

C’était au mois de janvier quand j’avais 3 ans lorsque nous sommes allées à Superdévoluy à la montagne.

De ce jour là me reviennent des souvenirs forts qui m’ont marqué. C’était en effet la première fois que je voyais la neige. Le paysage était blanc. C’était merveilleux, c’était magnifique. Le lendemain nous avons joué dehors à la neige et j’ai même fait du ski pour la première fois. Je mangeais la neige c’était magnifique pour moi. J’ai fait une bataille de boule de neige avec mes parents.

C’était magique car c’était la première fois que j’allais à la montagne qui me paraissait immense et j’étais tout petit.

Depuis je suis retourné à la montagne en hiver faire du ski mais dans d’autres endroits et en étant plus grand mais je ne ressentais pas la même chose que la première fois.

Aujourd’hui les choses sont différentes car je suis plus grand et plus autonome. A cette époque j’aimais bien car on s’amusait à l’école en faisant des jeux et que j’avais pas de devoirs à faire chez moi.

Oumar a écrit …

Dès mes 2 ou 3 ans, je me rappelle être allé au Mali mais je ne sais pas pourquoi. Il faisait très chaud, je me sentait comme dans un four chauffé à 200 degrés.

Je me rappelle qu’on était à un endroit avec beaucoup de personnes qui nous attendaient et qui félicitaient mes parents. Cet endroit était très grand, il y avait beaucoup de fleurs et tout le monde chantait et dansait.
Le soir même, il y avait beaucoup de bruit. Je me souviens que ma mère était en train de s’amuser avec ses amis et mon père était en train de parler et rigoler dehors avec ses frères et amis. Je ne voulais pas aller avec mon père parce que je sentais une odeur que je détestait, l’odeur du tabac, du coup j’étais avec ma mère.

Quand je suis allé avec elle, il y avait beaucoup de flash je ne pouvais rien entendre. La salle me semblait rétrécir tellement il y avait de personnes et quand on était petit comme moi, cela me faisait très peur du coup je suis allé me coucher dans une chambre plutôt agréable et où ça sentait la rose.

Le lendemain, je me sentis pas très bien comme si ma tête allait tomber par terre. J’étais malade mais ma mère ne voulait pas que je rate un moment très important pour elle et pour ma famille. On était allés dehors et on a pris des voitures et des motos, je me rappelle que je voulais monter sur une moto mais mon père me l’a interdit.

Quand je suis ressorti de la voiture, on était allé dans un endroit sombre avec beaucoup de lumière et tout le monde applaudissait mes parents, je n’étais pas avec eux j’étais avec ma sœur, mon cousin, et ma tante qui nous gardait. Je ne me rappelle pas très bien.

mayling a écrit …

Je m’en souviens d’avoir entre 6 et 7 ans, ma mère m’avait fait une surprise en me disant qu’on devait prendre l’avion donc je me suis préparée en vitesse pour prendre mon avion en direction de Dubaï. Le voyage fut très long mais amusant, car nous sommes parties avec mes cousins. Il y avait entre 6 et 7 heures de vol entre la France et Dubaï.

Une fois que l’avion a atterri, j’avais les oreilles qui sifflaient. J’ai aperçu mon oncle qui est venu nous chercher a l’aéroport. Il était très heureux de nous voir et de nous faire visiter les lieux puis il nous a amené jusqu’à nôtre hôtel où nous avons déposé nos affaires puis nous nous sommes reposés toute la soirée.

Le lendemain matin nous nous sommes préparé pour aller à la plage, il faisait très très beau le soleil brillait sur l’eau claire. Je sens encore la chaleur du soleil sur mon visage, un ciel bleu sans nuage, une eau très calme et un sable très chaud. Sans oublier cette brise légère qui jouait dans mes cheveux.

Cette journée à la plage se présentait extrêmement bien, particulièrement lors de ma rencontre avec les deux influenceurs «Juniortv», et «Nourhene». Mes cousins et moi avons fait quelques photos en souvenir avec eux. C’était génial.

Puis nous sommes restés 2 ou 3 heures à nous amuser dans l’eau. Vers l’heure du repas, nous avons déjeuné dans un restaurant de fruits de mer. Nous avons pris notre temps et avons bien profité.

L’après-midi, nous somme allés dans le plus grand parc d’attraction de Dubaï où nous nous sommes amusés comme des fous. On a fait toutes les plus grandes attractions du parc puis nous avons mangé des glaces. La nuit tombée, nous sommes retournés à l’hôtel pour nous reposer.

Franchement, cette journée était la meilleure journée de ma vie et j’aimerais pouvoir la recommencer une dernière fois car le soleil et la mer me manque beaucoup.

Jenna a écrit …

C’était quand j’étais petite, vers l’âge de 6 ans environ.
Auparavant, j’avais l’habitude de partir en Espagne, au même endroit. Mais cette fois-ci, nous avions changé de maison, nous étions à Empuriabrava.

Quand nous sommes arrivés, j’entendais des personnes jouer dans la piscine située en face de chez nous. La première chose à laquelle je pensais c’était à y aller. Le lendemain nous étions partis dans la piscine et j’ai rencontré des personnes que je vais jamais oublier, dont une qui revient une fois tous les deux ans et ça me fait toujours quelque chose de la revoir.

La maison n’était pas très grande mais quand j’étais petite, je la trouvais beaucoup plus grande que maintenant.
Quand je levais la tête le jour, je voyais les nuages immenses se dresser au dessus de la tête, quand j’y repense, je sens encore cette sensation qui me donne envie de voler.
La nuit, je voyais ces étoiles qui me font encore rêver aujourd’hui, c’est comme si quelqu’un me disait : si tu penses vivre dans le meilleur monde, regarde autour de toi, tu te rendras compte que tu n’es rien comparée à l’immensité de cet univers, ces galaxies et tout ces systèmes stellaires.

Il y avait des animations tous les soirs, je connaissais les danses par cœur et aussi des jeux durant la journée.
Il y avait aussi un parc aquatique nommé « Aquabrava » je voulais tellement y aller que j’étais prête à tout donner pour m’y rendre. Au final, j’y suis partie à 10 ans, je garde encore des bons souvenirs de cet endroit.

Il y avait enfin la mer à deux pas de chez nous. Avant je n’aimais pas beaucoup la plage parce que j’avais peur des méduses, je suis donc restée à la piscine avec mon frère.

Ce souvenir me rend nostalgique car, j’ai fait de belles rencontres dont une que je n’oublierais jamais et même si j’y retourne souvent, j’ai une sensation de regret, comme si rien ne serait comme avant.

Eléonore a écrit …

Je devais avoir 5 ou 6 ans lorsque je suis partie la première fois aux iles Canaries, sur l’ile Lanzarote. J’y suis allée pendant les grandes vacances avec mes parents et une amie à eux.
C’était la première fois que je voyageais à l’étranger et la première fois que je prenais l’avion. Je me souviens avoir beaucoup redouté le décollage de l’avion mais une fois décollé, j’ai trouvé merveilleuse la nuit avec toutes les illuminations de l’aéroport.

Une fois atterri dans l’aéroport, je ne comprenais pas ce qui était écrit partout autour de moi, c’était étrange. J’étais dans un cadre inhabituel ; l’île me semblait déserte hormis quelques palmiers et il faisait chaud. En arrivant, j’ai trouvé l’hôtel gigantesque. Les habitations étaient sur le côté et au milieu il y avait d’énormes toboggans avec plusieurs piscines qui me paraissaient infinies. Le soleil m’éblouissait la vue et me brulait la peau, je suis allée me baigner, l’eau me rafraichissait et je me suis faites une amie avec qui je me suis beaucoup amusée.

Pendant cette semaine de vacance, j’ai fait une excursion sur l’île Fuerteventura. Je suis partie de Lanzarote en bateau, il y avait un grand ciel bleu avec un peu de vent qui allait dans mes cheveux. J’ai marché sur toutes une étendue de sable, qui même pour un adulte je pense, paraissait interminable. J’ai sentie pour une des premières fois le sable chaud sous mes petits pieds. Pour finir cette superbe journée, je suis allée à la plage ou j’ai pu construire un grand château de sable et me baigner dans la mer qui avait une eau très claire. 

Ce souvenir me rend nostalgique car c’était mon premier voyage à l’étranger et j’ai dû prendre l’avion pour la première fois. A cette âge je n’avais pas le même regard qu’aujourd’hui sur ce qu’il m’entourait, il y avait pour moi comme une sorte de magie aujourd’hui disparue.

Sofiya a écrit …

Je vais vous raconter un de mes plus beaux souvenirs, au Sri Lanka( une île près de l’Inde). Lorsque j’avais 9ans, je suis partie au Sri Lanka, pour aller y voir ma famille car ils y vivent et par la même occasion fêter mon anniversaire.

Lorsque l’avion c’est posé, j’était assez fatigué, donc j’étais un peu dans les nuages. Je me suis endormie dans la voiture de mon tonton qui est venue nous chercher. 
Mais quand je me suis réveillée, j’ai regardé par dessus la vitre, et la la vue m’illumina. Le ciel était d’un bleu brillant avec un soleil qui resplendissait ainsi qu’avec des arbres, des palmiers et pleins d’autres vergetures qui décorait les rues de cette ville. Quand je suis arrivé chez ma grand-mère, je me suis aperçue, qu’elle vivait à côté d’une plage avec une vue magnifique. La mer était d’un bleu exotique avec le sable qui me semblait doux et brillant. On entendait les clapotis des vagues de chez ma grand-mère pour vous dire que c’était relaxant. Puis, après avoir admirer la belle vue, ma tante nous avait préparé un plat traditionnelle, qui donne assez envie. Après avoir mangé, ce bon plat, elle nous avait apporté de bons fruits très colorés. Pour digérer, ma famille et moi sommes parties visiter. Pour vous dire que c’était agréable car le quartier était calme. Je suis ensuite allé découvrir le sable chaud avec des petits coquillages (je les ai découvert en marchand dessus). J’ai juste plongé mes pieds dans l’eau chaude et la vue s’étendait à perte de vue. C’était une île enchanteur et magnifique avec des couleurs pétillantes. 

Le jour suivant, je suis allée visiter le quartier avant d’aller à la plage. Je suis passée devant un beau musée avec de belles structures et à côté d’une grande université, assez vielle car les couleurs étaient moins éclatantes mais elle était belle. Ensuite, je suis allée à la plage pour me baigner, me reposer, bronzer. Puis je suis allée acheter des glaces fruitées et je suis partie voir mes tantes et mes cousines. J’y suis rester quelques semaines avant de partir voir ma famille paternelle pendant ma semaine d’anniversaire.

C’était une des premières fois que je venais car, je suis déjà venu mais j’avais 2 ou 3 ans donc j’en ai pas de grands souvenirs. Sachant que c’était la première fois que je fêtais mon anniversaire avec ma famille du Sri Lanka.

Donc j’ai fait un long voyage de quelques heures et pour vous dire que la vue était aussi belle que le quartier précédant. Il y avait des arbres avec de gros fruits, mais je ne connais pas le nom car c’est un fruit Sri Lankais, néanmoins j’ai aimé. J’ai donc pu visiter le quartier qui était rempli de magasins en tout genre et j’ai pu acheter des objets comme des jouets, des vêtements, et pleins d’autres choses… J’ai également pu passer du temps avec mes cousins, cousines. Car puisque je les vois très rarement, j’étais pas très proche d’eux, mais on s’est bien amusé. 

Quelques jours plus tard mon anniversaire arriva, on m’a réveillé dans les allant tour de minuit. Mes parents et ma famille(y compris maternelle car ils ont fait le voyage pour le fêter avec moi) m’ont installé devant un sublime gâteau, et ils m’ont offert un téléphone, mon tout premier téléphone. J’étais extrêmement heureuse car j’en réclamer pour je ne sais quelle raison. Après avoir couper mon gâteau, s’en suivi le lever du soleil, qui était juste magnifique. J’ai continue cette sublime journée en profiter de mes cadeaux de ma famille. Après ces bons moment, j’ai terminé cette journée, en allant à la plage pour contempler le coucher de soleil en savourant de délicieuses sucreries.

C’est un de mes plus beaux souvenirs car c’était « la première fois » j’ai pu visité ce beau pays, le Sri Lanka. Je me suis rapprochée de ma famille et j’ai également eu mon premier téléphone. Ces vacances m’ont également permis de me reposer. Cela me rends nostalgique car maintenant je ne peux plus les voir sauf en les appeler, mais vous comprenez, ce n’est pas la même chose.
J’espère pouvoir y retourner très bientôt!

Heiva a écrit …

Lorsque j’avais entre 2 et 3 ans, j’ai pris l’avion pour aller au Maroc où je ne connaissais pas du tout ce pays. J’était très pressé de découvrir le Maroc et en plus je ne voulais pas mettre ma valise en soute, mes parents ont du me la laisser car je pleuré tellement pour la garder moi.
Lors de mon arrivé à l’aéroport un animateur nous a accueilli pour aller rejoindre l ‘hôtel en bus; sur la route des immenses palmiers, le soleil qui frapper très fort sur la vitre du bus me donnait très chaud.
En arrivant à l’hôtel j’ai découvert une immense chambre qui donner vue sur la piscine le soir nous avons fait une petite balade dans l’enceinte de l’hôtel et nous avons pris des photos pour garder des souvenirs.
Le lendemain matin mes parents m ont emmener faire un tour sur la plage et la j’ai vu un dromadaire pour la première fois; mon père est monter sur le dromadaire avec moi et après au moment de descendre j’ai regarder le monsieur très bizarre,j avais un peu peur de lui.
Touts les soir il y avait des animations avec les animateurs pour les petits et les adultes aussi; tout à coup j’ai aperçu un singe rouge qui est venu vers moi pour me faire un coucou et ma mère m’as dit que s’était la mascotte du club puis je lui est fait un câlins.
Ces vacances là je me rappellerai toujours car j’ai une petite anecdote qui est « bobo Maroc » je vous explique pourquoi car j ‘avais couru et malheureusement je suis tombé sur le genoux c’est pour cela que ma blessure je l’ai prénommé comme ça.
Pour finir je garderai un très bon souvenir du Maroc, j’ai adoré le ciel bleu ,le soleil et les transats sous les palmiers ou je faisait la sieste,les balades sur la plage, les repas très copieux,etc…
Je sais que pour le moment je ne pourrai pas y retourner vu la situation actuel, cela me rend triste, en espérant que un jour je pourrai y retourner pour voir si cela à changer.

Vincent a écrit …

Lorsque j’avais 3ans et demi, et jusqu’à mes 10ans (cm2 ), avec mes parents et mon petit frère, nous allions, la semaine avant les vacances scolaires de Noël, à Center Park. D’abord, nous allions nius promener dans le dôme, je me souviens de ce léger brouhaha, de l’odeur de clore et de l’humidité permanente. Je passais aussi beaucoup de temps à l’aire de jeux, où il y avait d’énormes Lego, un circuit de Kart, un parcours dans des structures et un petit terrain de foot avec de grosses balles. Les après midi, j’assistais au spectacle de Oli et Bing, où je mamusais beaucoup. Le midi, nous mangions dans des restaurants, la crêperie ou bien les cuisines du monde. Je me soucie de la piscine qui était immense et pour nous tout seul, j’entendais la corne de brume pour annoncer les vagues dans la grandes piscine, c’était génia ! Ensuite je passai beaucoup de temps les jacuzzis, il y avait aussi la rivière sauvage qui est une rivière rapide à l’extérieur. Après la bonne journée passé le retour au cottage se faisait en vélo, la nuit. J’aidais mon père à faire le feu de cheminée et après dîner nous jouions à des jeux de société.

? a écrit …

C’était à l’âge de 7 ans, lorsque moi et ma famille allions dans le sud, plus précisément à Argeles-sur-Mer. Nous sommes allés dans un camping qui se nomme : Equinoxe. Dans ce camping il y avait une piscine, un restaurant, une grande araignée et un terrain de foot. Quand nous sommes arrivés là bas, nous avons visité notre mobilhome, ensuite nous avons pris le petit-train pour aller en ville. Quand nous sommes arrivés en ville nous avons pensé à prendre des vélos, nous avons donc loué quatre vélos pour nos deux semaines de vacances là bas. ensuite nous sommes tous rentrés au camping. Moi et mon frère sommes allés à la piscine et mes parents sont allés faire des courses. Le soir nous sommes allés en ville pour manger au restaurant. Le lendemain matin nous sommes allés à la plage juste à côté du camping puis nous nous sommes baignés. pendant la première semaine nous sommes allés à Barcelone où j’ai pu visiter la Sagrada Familia qui est une Cathédrale vraiment immense. la deuxième semaine nous avons pris le bateau et sommes allés à collioure qui est un ancien port de pirates. Puis nous sommes allés sur des criques et nous sommes rentrés en ville en bateau et nous sommes allés manger au restaurant du camping. Là bas j’ai vu des fleurs magnifiques que je n’avais jamais vu auparavant. Ce moment de ma vie est nostalgique car c’est l’un de mes premiers voyages.

Dernières publications Instagram (cliquez sur l’image)

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.