Séance 3 – L’odyssée – La fuite face aux lestrygons

Objectif : je lis un épisode où Ulysse affronte des géants cannibales

Qu’est-ce que les Lestrygons ?

Dans la mythologie grecque, les Lestrygons sont un peuple mythique de géants féroces et anthropophages (mangeurs d’hommes).

Le retour nous échappait toujours. Nous naviguâmes sans interruption pendant une semaine, nuit et jour. Le septième jour, nous atteignîmes la haute citadelle1 de Lamos, cité des Lestrygons.

1. Citadelle : château-fort qui commande une ville

Je décidai alors d’envoyer en éclaireurs certains de mes compagnons afin de savoir quels hommes mangeurs de pain vivaient sur cette terre : je choisis deux hommes et leur adjoignis un héraut2. Ils sortirent des vaisseaux3 et prirent une route sur laquelle des chariots rapportaient du bois à la ville depuis les hautes montagnes.

Ils rencontrèrent sur leur chemin une jeune fille qui puisait de l’eau devant les murs de la citadelle : c’était la noble fille du Lestrygon Antiphate. Elle descendait vers la source Artacie aux belles eaux ; c’est de là qu’ils portaient de l’eau à la ville. Ils s’approchèrent d’elle et lui adressèrent la parole pour lui demander qui était le roi des habitants de l’île et quel peuple il commandait. Elle leur indiqua aussitôt le palais de son père.

Lorsqu’ils furent entrés dans les magnifiques demeures, ils trouvèrent sa femme, aussi grande que le sommet d’une montagne, ce qui les effraya. Elle appela aussitôt son époux, l’illustre4 Antiphate, qui revint de la place publique et leur infligea une mort douloureuse : il se saisit d’un de mes compagnons sur-le-champ et se prépara un repas.


1. Héraut : messager
2. Vaisseaux : navires, bateaux
3. Illustre : célèbre

En quoi le roi et la reine des Lestrygons sont-ils effroyables ?
Le roi et la reine des Lestrygons sont effroyables parce qu’il sont de très grande taille (ce sont des géants) et parce qu’ils pratiquent le cannibalisme (c’est-à-dire qu’ils mangent de le chair humaine)


Les deux autres cherchèrent à s’enfuir, mais Antiphate poussa un grand cri à travers la ville et les robustes Lestrygons répondirent à l’appel et accoururent en foule de tous côtés. Ils ne ressemblaient pas à des hommes mais à des Géants. Ils se mirent à lancer des morceaux de rochers tirés des falaises, trop lourds à porter pour des humains, et un bruit funeste s’éleva soudain parmi les navires. C’étaient les cris des hommes qui perdaient la vie et le bruit des vaisseaux qui se brisaient. Les Lestrygons transpercèrent mes gens comme s’ils étaient des poissons et amassèrent un triste festin.

De quelle manière les Lestrygons s’attaquent-ils aux navires ?
Les Lestrygons détachent des morceaux de rochers des falaises et les lancent sur les navires.


Tandis que les Géants faisaient périr mes compagnons dans le port profond, je dégainai mon épée pointue et coupai les câbles qui retenaient mon navire à la proue sombre. J’exhortai mes compagnons à mettre tout leur poids sur les rames afin d’échapper à la catastrophe. Ils firent jaillir l’écume sous leurs rames, terrifiés par la mort, et le navire, pour notre plus grande joie, réussit à gagner le large en évitant les rochers qui tombaient du ciel. Le reste des hommes périt à cet endroit même. De là, nous reprîmes la mer, heureux d’avoir évité la mort, mais le cœur affligé par la perte de nos chers compagnons.
 

Comment Ulysse s’en sort-il ?
Ulysse s’en sort en s’enfuyant avec son navire.

Travail d’écriture

En vous inspirant de l’épisode du cyclope Polyphème et de l’épisode des Lestrygons, inventez une nouvelle aventure d’Ulysse.

Lenny a écrit …

Ulysse et le dragon

Je décide d’envoyer quatre hommes sur l’île des dragons pour savoir ce que font ces bêtes des hommes. En ne les voyant pas revenir,, je décide d’y aller moi-même, et quand j’arrive sur l’île je vois les corps de mes hommes démembrés et brûlés. Je me rends alors dans l’antre du dragon et j’explore pour le trouver et là il me saute dessus et essaye de me manger alors je le transperce de mon épée pointu et je pars de l’île.

Donia a écrit …

Ulysse et le requin

Ulysse naviguait sur les flots quand tout d’un coup une requin sortit de l’eau. Il était aussi gros que le bateau. Ulysse tenta de faire partir le requin. Le requin n’a pas voulu donc Ulysse décide de prendre son épée et de lui couper sa tête mais elle était beaucoup trop grosse. Le requin commença à ouvrir sa grande bouche. Ulysse sortit et monta sur la tête du requin. Il la trancha puis lui donna plein de coup de couteau. Il réussit à tuer le requin.

Aaimah a écrit …

Ulysse et le cyclope

J’étais en train de naviguer quand un de mes compagnons aperçut une forêt alors nous décidâmes d’y loger. A notre arrivée, une drôle d’odeur était présente.

C’est alors qu’un cyclope sorti de nulle part nous poursuivit jusqu’au bateau ; nous nous sommes pressés de nous échapper et alors qu’on était en train de naviguer nous avons trouvé une île ; nous savions que les Lestrygons y habitaient, alors on pénétra à l’intérieur mais j’avais l’impression d’avoir oublié quelque chose.

Apres avoir trouvé un endroit où dormir, un des mes compagnons qui surveillait les alentours m’avertit moi et mes compagnons qu’un cyclope se baladait sur l’île, Maisnous pensions que c’était une blague.

Puis a ce moment là, un cri tellement effroyable que même un sourd pourrait l’entendre retentit et c’est là qu’une guerre éclata : nous ne voulions pas assister à ce ce massacre, alors on s”est faufilés par un passage et nous avons échappé à une
terrible guerre.

Saïfi a écrit …

Ulysse et les géants

Nous prenons la route vers la mer et nous apercevons une île au loin et je dis :

– Terre en vue !!!

Mes compagnons m’écoutèrent et ramèrent le plus vite possible vers cette île. Nous étions arrivés vers cette île et nous étions très surpris de ce que nous voyions : une géante !!

Nous étions non pas sur une île mais sur le territoire des Lestrygons, le territoire des géants. J’étais effrayé par leur grande taille puis je suis allé chez eux. Après je me suis caché avec mes compagnons et l’épouse du géant dit en crianT :

– Mon chérie c’est leur du repas dit t-elle en criant.

J’étais terrifié par sa grande taille et son mari arrivait de dehors et un de mes compagnons était démasqué : le géant le vit, le prit par la main et le mangea.

Avec mes compagnons nous courrions aussi vite que possible pour rejoindre le bateau et avec mon épée je coupais la corde qu’on avait attachée et on ramait aussi vite qu’on le pouvait mais le géant lançait des pierres mais nous étions bien trop loin pour que la pierre nous touche.

Nous étions heureux d’être en vie et d’avoir échapper à la mort. Voilà mon histoire.

Amna a écrit …

Ulysse et les Cygés

Le retour était encore loin …

Nous arrivâmes sur une île nommée : La terre des CYGÉS. Les CYGÉS était des espèces mythologique, c’était des géants avec un œil. Notre mission était de leur prendre une arme dont la légende raconte qu’elle est magique est puissante mais aussi dangereuse.

On vit un troupeau d’enfant qui jouaient. Ici tout était tranquille. Les maisons et le châteaux étaient immenses ! La reine qui était très grande cria dans tout le château quand elle nous vit : “aaaaaahhhhhhhh!!!!!!”

Cygérade, le roi des CYGÉS arriva et quand il nous vit il nous enferma dans une cage qui tomba et il aida sa femme qui au contraire était effrayée. De toute notre force, on essayait d’ouvrir la porte de la cage. Le roi sortit un de mes compagnons de la cage et le prépara comme repas. On était si effrayés !

Comme la porte était fermée à clé, un de mes compagnons portait une barette sur la tête. Je la pris et l’enfonça dans la serrure. Tout à coup la porte s’ouvrit et le roi se précipita sur nous.

Maintenant on avait deux missions : se protéger et prendre l’arme. On courait à une vitesse infernale, on se cacha dans un petit jouet pour s’échapper.

Je vis une porte nommée chambre royale avec des soldats qui la surveillaient. On reconnut vite fait que c’est ici que ce cachait l’arme. Sans discrétion nous partions jusqu’à la chambre et comme il y avait des soldats on devait se cacher. C’est là qu’on arrivait à partir en dessous de la porte comme on était petit mais ils fallait s’allonger car on était pas tellement petit.

Quand on entra, on vit une petite bille qui contrairement au géant pouvait rentrer tranquillement dans les mains des humains. On la prit avec difficulté et là la reine cria encore quand elle nous vit dans la pièce.

On courut jusqu’aux navires et je dis aux autres qui étaient sur les navires de partir loin. On approcha de notre navire avec la bille et on naviguait très vite plus vite que le vent !

On s’était échappés encore une fois. Heureux pour les autres qui mouraient de joie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.