Heure de vie de classe 3

Qu’est-ce qu’apprendre à apprendre ?

Apprendre à apprendre, c’est trouver sa propre façon de faire : il y a plusieurs façons de faire pour maîtriser un cours. Apprendre à apprendre, c’est découvrir comment moi je comprends, comment j’enregistre les informations, comment je les restitue, et trouver les meilleures astuces, les meilleures stratégies, mettre en place les mécanismes qui me correspondent à moi, qui me permettent d’être efficace, moi. Pas le voisin.

Apprendre à apprendre est donc quelque chose de personnel dans le sens où je ne vais pas forcément appliquer les mêmes choses que ma voisine ou mon copain.

QUELLE EST MA FAÇON DE FAIRE ?

Apprendre à apprendre devrait être accessible à tous : ou en d’autres termes, tout le monde peut apprendre à apprendre. Il n’y a pas de personne inapte à apprendre à apprendre. Malheureusement, à force de négliger cette compétence, on crée un énorme clivage entre ceux qui trouvent naturellement des stratégies d’apprentissages efficaces pour eux, et les autres. Les autres, c’est la majorité des enfants. Et ces enfants deviennent des adultes. Et cette méconnaissance de soi, de ses points forts, des stratégies qui pourraient changer la donne, ça a forcément des répercussions sur les études, sur le métier, sur les choix d’une vie.

POURQUOI EST-CE QUE J’AI CONFIANCE / JE N’AI PAS CONFIANCE EN MA CAPACITÉ À APPRENDRE À APPRENDRE ?

Apprendre à apprendre, c’est accepter l’idée qu’il y a une multitude de paramètres qui font qu’on capte une information, qu’on la comprend, qu’on l’enregistre, qu’on l’analyse, qu’on la restitue de plusieurs dizaines de façons différentes. Ne serait-ce que par le jeu, l’observation, l’expérience, les ratés, l’échange, le plaisir, les différents sens, nos actions spontanées dans une situation d’apprentissage, nos penchants naturels vers tel ou tel domaine, ce qui nous motive, et ainsi de suite. Apprendre à apprendre, c’est comprendre comment, dans tout cela, moi je fonctionne, en général.

QUELS SONT MES MÉTHODES D’APPRENTISSAGE ?

Apprendre à apprendre, c’est trouver ce qui me permet d’être dans les meilleures conditions pour apprendre : comment enlever mes sources de stress, diminuer mes émotions négatives comme la peur ou la colère, trouver de bonnes relations, comment booster mon estime de moi, comment avoir un environnement ordonné et agréable, avec ou sans musique, etc. On n’a pas tous le même environnement familial, émotionnel, de travail. On évolue tous dans des contextes différents, et on n’a pas tous les mêmes besoins. Apprendre à apprendre c’est trouver ce qui me permet moi, d’être dans les meilleures conditions pour apprendre.

QU’EST-CE QUE DE BONNES CONDITIONS POUR APPRENDRE ?

Apprendre à apprendre, c’est accepter ce processus d’une vie. Avoir l’humilité de reconnaître que j’apprendrai toute ma vie, que je me connaîtrai de mieux en mieux, que je saurai tirer des conclusions de mes erreurs et agir en fonction, que je serai une meilleure version de moi-même, apprendre à apprendre se fait toute la vie. Beaucoup de gens ont tendance à ne pas voir les choses à long terme. Ce qui est à la fois chouette, parce que ça permet de vivre dans le moment présent, mais à la fois bloquant, parce qu’un échec est souvent vécu comme irrévocable. Un enfant qui n’arrive pas à apprendre « comme il faut », va se persuader que ce sera comme ça pour toujours et qu’on ne peut rien y faire. Apprendre à apprendre, c’est accepter que tout se fait progressivement, et voir l’évolution de soi sur le court, le moyen, et le long terme.


EST-CE QU’ON PEUT “APPRENDRE À APPRENDRE” SUR LE TARD ?

Apprendre à apprendre ne sert à rien, sauf si on décide d’appliquer ce qu’on apprend. Comprendre comment on apprend, savoir comment mieux apprendre, ça ne sert à rien si on ne change rien à notre façon d’apprendre.

QU’EST-CE QUE JE POURRAIS CHANGER À MA FAÇON D’APPRENDRE ?

Apprendre à apprendre, c’est franchir de nombreux obstacles : vous aurez besoin de patience, de persévérance, de motivation et d’enthousiasme pour assumer le fait d’être différent de la majorité et d’apprendre de manière moins conventionnelle, c’est-à-dire de faire face au conformisme et à la tradition. Mais il y a aussi l’obstacle des habitudes, et surtout des mauvaises habitudes qu’il va falloir éliminer à force de nouvelles répétitions qui viendront effacer les anciennes.

Apprendre à apprendre, c’est admettre qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise méthode. Une méthode peut être parfaitement adaptée pour une personne et pas du tout pour une autre. La vraie question c’est plutôt : est-ce que cette méthode peut correspondre à ma façon d’être et d’apprendre ? Est-ce que je suis à l’aise avec cette méthode ?

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.