La versification

La versification est l’ensemble des règles et des techniques concernant l’écriture du poème. Vers le milieu du 19e siècle, les poètes se sont affranchis de ces règles et ont créé leurs propres normes poétiques.

Comment mesurer un vers ?

Pour mesurer un vers, il faut compter les syllabes prononcées.

Exemple : C’était l’heure tranquille où les lions vont boire (Victor Hugo)

C’é / tait / l’heu / re / tran / qui / ile où / les / li / ons / vont / boire.

Cependant, il faut tenir compte de deux particularités : la règle du e muet et la diérèse :

La règle du e muet :

À l’intérieur d’un vers, on compte la syllabe qui termine par un « e » muet si la syllabe suivante commence par une consonne. Mais on ne la compte pas si la syllabe suivante commence par une voyelle.

À la fin d’un vers, on ne compte jamais le « e » muet.



La diérèse :

Deux sons habituellement prononcés groupés doivent parfois se prononcer séparément, en deux syllabes.

Exemple : lion : li / on


Quels sont les différents types de vers ? Qu’est-ce qu’une strophe ? Qu’est-ce qu’une rime ?



Les rimes peuvent être disposées selon plusieurs combinaisons. Elles peuvent être :

  • suivies : AABB
  • croisées : ABAB
  • embrassées : ABBA

L’allitération et l’assonance

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.